Dring, dring… euh… Eddy Merckx

Suite de l’article “Un vélo électrique ?”

J’ai eu l’occasion de tester un vélo électrique début avril : un Matra iStep City, équippé en série d’un moteur BionX de 250W.

Pas assez puissant : le trajet aller est constitué d’énormément de côtes et la batterie était presque à plat à l’arrivée, ce qui fait que je devais charger la batterie deux fois par jour. En tenant compte d’une vie d’au moins 500 recharges et 200 jours de boulot, on arriverait à devoir changer la batterie tous les ans.

Donc abandon de ce modèle.

La revue Test-Achats a publié en avril 2008 un article concernant les vélos électriques. Ils proposent deux autres modèles supérieurs au BionX, mais un peu chérôts à mon goût.

Et les beaux jours arrivèrent. Je suis sorti quelques fois avec mon bon vieux city bike (un Scott Mendocina, âgé de 15 ans et récemment remis à neuf), et j’ai essayé de refaire l’itinéraire sans assistance. Et je fus heureux de constater que j’étais bien capable de subir ces 8 km de grosses côtes et revenir sans souci.

Ce matin, je décidai donc de partir à vélo, et suis arrivé sans encombre au boulot, un peu en sueurs, mais content ! Après un bref rafraîchissement aux toilettes, je pus travailler sereinement et rentrer sur les chapeaux de roues.

Verdict : pour 18 km

  • aller : 1 h (beaucoup de montées)
  • retour : 45 min (énormément de descentes)

Bref, demain, j’recommence 😀

PS: Petite explication : le titre reprend l’entièreté (ou presque) d’une chanson de Sttellla

Swfdec : un lecteur Flash libre

Je ne sais pas pourquoi, mais je suis en pleine phase “geek”. Peut-être est-ce dû à l’enthousiasme généré par mon changement d’emploi ou d’autres facteurs privés, mais j’ai décidé de me faire peur : nettoyer les USE flags de ma Gentoo aux petits oignons, trop stable à mon goût (aucun paquet non fonctionnel ou cassé depuis des lunes…).

En “nettoyant” ma distribution linux favorite, j’ai constaté que peu de mes applications nécessitent les librairies de combatibilité binaire 32 bits :

  • Wine
  • Skype
  • DialogBlocks (Personal Edition, reçue gracieusement avec le “wxBook”)
  • Flash

Je n’utilise presque pas Wine, car je préfère encore utiliser une machine virtuelle ou redémarrer sous Windows, Skype n’est jamais démarré (car notre téléphone Siemens est attaché au PC — et donc le login — de ma femme), que sous Linux j’utilise Code::Blocks plutôt que DialogBlocks (au boulot).

Et Flash ? Échaudé par Gnash, je n’avais plus cherché des alternatives libres et compatibles 64 bits pour Linux, jusqu’à ce que j’entende parler de Swfdec

Essayé et adopté (swfdec-mozilla)

J’arrive à visualiser la plupart des animations flash, dont celles de Youtube, grâce au support de ffmpeg 🙂

Bref, passage au profile “no-multilib” en cours…

PS: par contre, le driver nv, c’est pas vraiment terrible (impossible de voir les vidéos en flash), rien ne vaut le driver propriétaire nVidia !

Un vélo électrique ?

Dans la catégorie « exerçons-nous avec Dvorak », autant peupler mon Blog (que de toutes façon personne ne visite 😛 )…

Et bien voilà : je vais bientôt changer de boulot, et de ce fait, je n’aurai plus de voiture de société avant septembre (fin de la période d’essai). Comme il est hors de question d’acheter une voiture qui ferait double emploi après six mois, il faut étudier les autres alternatives…

En transports en commun, cela prendrait une heure en train et une demi-heure à pied. Mais à vol d’oiseau, je n’habite qu’à 15 kilomètres du boulot ! Donc une distance aisément franchissable à vélo ou mobylette, et ce, en beaucoup moins de temps. Ma p’tite femme n’est vraiment pas enthousiaste pour la mob’, qu’elle trouve trop dangereuse et peu écologique, il faudra donc pédaler.

Il y a juste quelques petits détails :

  • ma condition physique est celle d’un parfait geek, qui ne pratique que le Sport Cérébral
  • les 17 km du trajet aller sont majoritairement constitués de côtes ascendantes

Bref, le trajet de tout repos…

Vu qu’il me faudrait plusieurs semaines, voire plusieurs mois, avant de retrouver la condition physique de mes vingt ans, que nous reste-t-il ?

le vélo électrique !

Nous avons donc visité notre marchand de vélos, qui nous a présenté la marque BIONX (et un lien vers une promo fleurant bon l’accent québécois)

Bon, c’est quand même un certain budget, mais la piste est très intéressante :

  • écologique
  • même prix qu’une mobylette, mais sans devoir payer d’essence ou d’assurance supplémentaire
  • c’est très bon pour la santé
  • fiscalement intéressant (indemnité kilométrique élevée)

Bref, ce sujet est en cours d’étude.

Affaire à suivre, donc !

Geek attitude : le clavier Dvorak

Ça y est, je viens de passer au clavier Dvorak. Non, rien à voir avec le compositeur, mais une disposition de clavier plus ergonomique que l’AZERTY ou le QWERTY.

Clavier Dvorak (Source : Wikipedia)

L’apprentissage se passe assez bien, grâce au fait que ma frangine m’a convaincu de suivre des cours de dactylo à l’école, et que donc écrire à l’aveugle sur mon bon vieux clavier AZERTY se fait sans trop de peine (après avoir imprimé la disposition, qui trône auprès de l’écran).

Si cela vous tente, voici quelques liens :

Un meuble rack 19 pouces … IKEA !

Ces derniers temps, j’ai acquis quelques racks d’occasion pour compléter mes synthés claviers (Trinity Plus et Triton Studio 88) : un JV-1080, un TX-802, un Eurorack RX-1602 (et bientôt un D-110).

Pour l’instant, ils trônaient au milieu du bureau sur une vieille table à roulettes placée à côté des claviers. Ce n’était vraiment pas esthétique : un spaghetti de câbles divers (alimentation, audio, MIDI et USB) passaient à travers tout le bureau, entre le PC qui était dans un coin et cet amas de boîtes métalliques sonores.

Je suis parti à la recherche de boîtiers rack 6U, mais je trouvais que débourser 60-100€ était trop cher. Sans compter le prix d’un meuble rack de studio !

Puis, sur le forum Audiokeys, quelqu’un a donné la solution : une table de nuit IKEA !

Sa référence : IKEA “CORRAS”.

IKEA CORRAS en action !

Dimensions:

  • Largeur: 52 cm
  • Profondeur: 40 cm
  • Hauteur: 58 cm

J’ai pris une version “plaqué bouleau”, qui était en promo à Ternat pour 19,90€ (au lieu de 29,90€). Mais en ce jour (21 janvier 2008), le “plaqué bouleau” ne figure plus dans le catalogue ; seule reste la version “blanc” en Belgique (il faudra aller en France pour trouver le “plaqué bouleau”).

La largeur intérieure convient parfaitement pour les racks 19 pouces : il y a un jeu de 1,5 cm entre les boîtiers et les parois latérales, et les faces avant reposent sur les panneaux sans les dépasser. Les panneaux sont assez épais que pour éventuellement fixer les racks avec des vis (pas essayé, je crains que le bois aggloméré qui constitue les planches ne se fendille).

En profondeur : assez d’espace à l’arrière pour placer les câbles sans que tout ne dépasse du meuble (donc on pourrait ajouter un panneau à l’arrière pour tout cacher)

En hauteur, j’ai mis la planche au plus bas, laissant en-dessous assez de hauteur pour les blocs multi-prises, et au-dessus, j’ai placé l’équivalent de 6 unités ; il reste 1-2 unités de libre.

Niveau qualité : c’est du “made in China”, les trous sont mal forés, ce qui fait que monté, le meuble est très mal ajusté (les bords des planches ne sont vraiment pas alignés). Comme table de nuit, c’est extrèmement moche ! Mais pour le prix, il n’y a pas mieux. Et cachée par les racks, elle semble très esthétique, du moins plus belle qu’un rack en plastique ABS ou en bois renforcé d’aluminium.

Hello, World!

Bonjour à tous, et bienvenue sur mon blog !

Mes proches me diront que seuls les idiots ne changent pas d’avis, car jusqu’il y a quelques jours, je refusais obstinément de créer et maintenir un site perso. Pire, je voyais les blogs comme des miroirs reflétant l’égocentrisme solitaire de leurs auteurs.

Dans un élan de folie (une “stribe”, comme on dit dans ma Bruxelles natale), je me suis pris à acquérir un nom de domaine, l’associer à un hébergement et y installer un moteur de blog.

Un petit cadeau de Saint-Nicolas, en somme…

Vous trouverez dans mon blog tout ce dont je souhaiterai partager, principalement deux domaines qui me sont chers :

  • la musique (mon hobby)
  • l’informatique (mon hobby, et accessoirement mon métier)

Bienvenue à vous, visiteurs de la Toile !

Xavier Miller.